Retraite de profession de foi

Une retraite différente cette année en raison de la pandémie

Une retraite de profession de foi différente cette année.

 

Comme tout le monde le sait, les temps qui courent viennent bousculer nos habitudes. Chaque année les jeunes de 4ème année de catéchisme se préparent à la profession de foi pendant un temps de retraite de deux journées et demi, tous ensembles. Après 2020, 2021 continuant de nous réserver ses surprises, la formule a été revue pour pouvoir accorder au moins un moment à ces jeunes qui préparent cette profession de foi. Tous les jeunes ont donc été réunis une demi-journée, le 24 avril 2021, à l’église d’Iwuy pour vivre un moment de communion, en substitution aux grandes  « retraites » habituelles. Ce moment, rythmé et dynamisé par l’équipe de musiciens et d’animateurs, s’est voulu être un moment de fraternité et de partage.

Pour l’équipe d’animation, réduite, mais plus motivée que jamais, le challenge était de préparer ces jeunes pour le jour-J. Pendant cette rencontre, nous avons échangé sur plusieurs notions. Dans un premier temps nous nous sommes arrêtés sur le sens de la profession de foi que ces jeunes vont faire, sur ce qu’elle représente, sur les symboles de celle-ci. Puis nous nous sommes interrogés sur le fameux « je crois ». Pourquoi osons nous dire « je crois » ? Quel est le sens de cette phrase ? … Nos jeunes invités du jour ont pu partager leur point de vue. Ensuite l’attention s’est portée sur l’histoire de Pierre, apôtre de Jésus. Son histoire, faite de hauts et de bas, de doutes et de confiance, a fait écho à nos vies. Enfin nous avons évoqué la notion de « témoin de la foi », en écoutant des témoignages de célébrités de toutes générations qui évoquent leur foi, mais aussi en se rendent compte que tout le monde peut, à son niveau, être un témoin de la foi.

A l’issue de cette réunion, bien trop courte, chacun a été invité à un rendez-vous : le 26 juin 2021. Il s’agit d’une demi-journée de retrouvailles, afin de mieux se connaitre, de partager un moment avec un groupe, dans des conditions moins contraignantes. Composée d’activités et de détente,  l’après-midi sera suivie par un repas, puis d’une soirée à l’occasion de la fête de la Saint-Jean.

                                                                                            Emilian

Article publié par Thérèse Labalette • Publié le Dimanche 02 mai 2021 • 141 visites

keyboard_arrow_up