20 Février 2020 7ème Dimanche ordinaire - c

Miséricordieux comme le Père!

                                                      

« Jamais, je ne pardonnerai ! » Cette parole, habitée par une blessure, je l’ai entendue bien des fois depuis que je suis prêtre. Dans un premier temps, le silence s’impose, par respect pour la personne. Je ne connais pas forcément son parcours.  Mais ce cri me renvoie aussi à ma propre expérience humaine du pardon. Nous éprouvons notre incapacité à vivre ce pardon, parce que nous avons été blessés ou parce que notre orgueil nous empêche de reconnaître notre attitude. Les situations sont très diverses ; elles touchent les relations familiales, amicales, professionnelles et même ecclésiales !  Nous faisons souvent l’expérience que le pardon est difficile à donner ou à recevoir. Humainement, cela semble impossible. C’est pour cela qu’il faut du temps, beaucoup de temps, par l’écoute mutuelle et le dialogue, pour avancer sur un chemin de réconciliation et retrouver la paix du cœur et la joie d’un nouveau départ.

Mais, pour que ce chemin soit vraiment possible, la prière est nécessaire. Est-ce que nous demandons vraiment au Père la force d’avancer vers le pardon ? Que ce désir soit présent en nous, même si cela doit prendre des mois, voire des années ! Quand nous prions le « Notre Père », avons-nous conscience des mots que nous lui adressons : « Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. » ?  

Le procès des assassins du Père Hamel, cette semaine, fait justement un bel écho à la Parole de Dieu de ce dimanche. Des paroles apaisantes et un dialogue ont pu être vécus entre des membres des familles concernées, puis la communauté catholique avec la communauté musulmane de St Etienne du Rouvray. Quel beau témoignage !

Que l’Esprit-Saint nous soit donné, qu’il ouvre notre cœur, notre intelligence et toute notre volonté. Puissions-nous être porteurs de la joie du pardon !

                                                                                                             Abbé André

 

Article publié par Thérèse Labalette • Publié le Samedi 19 février 2022 • 180 visites

keyboard_arrow_up