DIMANCHE 8 NOVEMBRE 2020

  PAROLES D’ESPERANCE ET DE RECONFORT

 

                                                                                            

Nous voilà à nouveau confinés, normalement pour un mois. C’est un nouveau coup dur pour le moral, pour la vie de famille, la vie paroissiale. Celle-ci prend une autre dimension, grâce aux outils numériques que nous utilisons plus ou moins bien ! L’inquiétude concerne surtout les hôpitaux et les maisons de retraite, ainsi que le monde de l’entreprise et la vie économique du pays, dans un climat général d’anxiété, suite aux attentats abominables.

C’est dans ce contexte que nous venons de célébrer la fête de tous les saints et la journée de prière pour nos chers défunts.  Nous sommes en communion avec eux, par le cœur et la prière. Ils nous ont aimés et nous ont apportés beaucoup, humainement et spirituellement. Ce que nous sommes aujourd’hui, nous leur devons en partie, même si nous avons pris un chemin différent. Ils ont suscité nos vocations, dans l’Eglise et dans ce monde à transformer.

 

Les saints éclairent donc notre route. Nous nous sentons plus proches de l’un ou de l’autre, selon notre propre histoire et notre sensibilité. Ce que nous admirons en eux, c’est leur confiance en Dieu qui leur a donné la force de tenir bon pour traverser   les épreuves. En cela, ils nous montrent un chemin d’espérance pour aujourd’hui. Nous en avons bien besoin ! Notre espérance s’appuie sur l’amour du Christ, ressuscité, dont les paroles et les actes continuent de nous toucher et de nous mettre en route, dans la lumière des Béatitudes, qui sont au cœur de son message. Que l’amour du Christ Jésus nourrisse notre foi et notre espérance.

                                                                                                         Abbé André

Article publié par Thérèse Labalette • Publié le Samedi 07 novembre 2020 - 15h58 • 166 visites

keyboard_arrow_up