FÊTE DE TOUS LES SAINTS                  1er Novembre 2020

Vous voulez être heureux ? Soyez saints !

 

Vous voulez être heureux ? Soyez saints !

 

A la Toussaint, on fête tous les saints ! On en fête plusieurs tous les jours, les plus importants, ceux dont on porte le nom. Mais il y en a une foule d’autres qu’on ne connaît pas. Il y en a même peut-être parmi nous. Dans son exhortation apostolique sur la sainteté (Gaudete et exsultate), le pape les appelle « les saints de la porte d’à côté ». Parce qu’il n’est pas nécessaire d’attendre d’être mort pour être saint ! Pour être canonisé, oui. Etre canonisé, c’est être inscrit sur une liste officielle (qu’on appelle un « canon ») des chrétiens reconnus « imitables » par l’Eglise. Mais être saint, cela commence à la naissance, ou plutôt au baptême. En effet, la sainteté, c’est la vie divine dont nous vivons depuis notre baptême : « Dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu » (1 Jn) C’est lui le Saint qui nous rend saints. D’une certaine manière, on n’est jamais plus saint qu’à son baptême !

 

Cette vie divine, comme la vie biologique, on ne se la donne pas soi-même, on la reçoit ; ici de ses parents, là de Dieu. Mais ensuite, il faut la nourrir : par la prière, la lecture de la Parole de Dieu, les sacrements et particulièrement l’eucharistie. Il faut la fortifier : par l’exercice régulier de la charité, de l’évangélisation, du service de l’Eglise, etc. Sinon, elle est malade et dépérit. Un saint, c’est un baptisé bien vivant qui a nourri et entraîné et donc fait fructifier la vie divine qu’il porte en lui.

Et, puisqu’on parle de fructifier, quels sont les fruits de la sainteté ? L’évangile est formel : un saint, c’est d’abord quelqu’un d’heureux ! Tel est le message des Béatitudes. C’est aussi pourquoi le pape a intitulé son exhortation sur la sainteté Gaudete et exsultate : Réjouissez-vous et soyez dans la joie. Vous voulez être heureux, vous voulez être saint ? nous dit Jésus dans l’évangile de Matthieu : Ayez un cœur de pauvre, soyez doux et humbles, ayez faim et soif de la justice, soyez miséricordieux, ayez le cœur pur, soyez des artisans de paix, mais aussi n’ayez pas peur de la persécution… Autrement dit, imitez-moi ! En effet le premier et le plus grand saint, le modèle de sainteté, c’est Jésus lui-même. Plus que quiconque il a vécu de la vie divine ! Et non seulement il nous donne sa vie, mais il nous donne aussi le mode d’emploi de la nôtre, la recette d’une vie heureuse.

Alors bonne fête de la Tous-saints !

                                                                                              Dominique MAERTEN, Diacre

 

Article publié par Thérèse Labalette • Publié le Lundi 02 novembre 2020 - 11h14 • 267 visites

keyboard_arrow_up