28ème dimanche ordinaire B - 10 Octobre 2021

Édito de l'abbé André

                                     

                       "JESUS POSA SON REGARD SUR LUI ET L'AIMA"

La semaine dernière, je terminais l’édito par ces mots : « Seigneur, que nous soyons nourris de ta Parole et trouvions en elle une source de vie. » Les lectures de ce dimanche vont plus loin. La Parole de Dieu est -elle pour moi, pour nous, un trésor, une véritable école de sagesse pour notre manière de vivre ? Les chemins de bonheur proposés aux hommes d’aujourd’hui, sont nombreux. Mais comblent-ils vraiment ? La question du jeune homme riche révèle un désir plus profond d’aimer Dieu. Cet homme riche, c’est toi, c’est moi, avec cette question qui peut donner sens à notre vie aujourd’hui : « que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? »  

Jésus lui propose de faire un pas de plus, en mettant ses richesses au second plan pour le suivre. Jésus met la barre très haut. Son amour pour cet homme lui permet d’être exigeant, tout en le laissant libre de faire son choix. Il lui ouvre la possibilité de s’interroger en profondeur et de choisir son chemin. Le Christ nous rejoint de la même manière. Sa parole est « tranchante » mais elle fait son chemin en nous. Elle nous façonne et nous rend capables, petit à petit, de faire les choix qui nous combleront de bonheur. Jésus nous fait confiance et nous laisse faire notre propre chemin, pour entrer dans sa joie, la joie qui traverse tout le message de l’Evangile : « Tout est possible à Dieu ! »

 

Comment ne pas évoquer, enfin, le rapport de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Eglise, que les évêques ont demandé, il y a 3 ans. C’est très douloureux : d’abord pour les nombreuses personnes dont la vie est brisée : elles sont enfin entendues. Pour l’Eglise aussi, défigurée par ces crimes qu’elle n’a pas su dénoncer.  Il y a pourtant une lueur d’espérance : l’Eglise devra se réformer, pour vivre un vrai partage des responsabilités, laïcs, diacres et prêtres, autour de l’évêque, dans l’annonce de l’Evangile.

                                                                                        Abbé André

 

Article publié par Thérèse Labalette • Publié le Samedi 09 octobre 2021 • 341 visites

keyboard_arrow_up