2è DIMANCHE DE L'AVENT-B 6 DECEMBRE

"PRÉPAREZ LES CHEMINS DU SEIGNEUR"

 

Isaïe : 40, 1-5 ; Ps 84 ; 2è lettre de Pierre : 3,8-14 ; Marc :1,1-8                              

« PREPAREZ LE CHEMIN DU SEIGNEUR »

Depuis quelques jours, j’entends autour de moi qu’on installe la crèche à la maison. Dans nos églises aussi, il y a comme un frémissement ! Plus que d’ordinaire, nos crèches symbolisent, cette année, cette source de lumière et de chaleur dont nous avons tant besoin dans l’obscurité qui nous enveloppe et nous transit.

La crèche nous rappelle que Dieu vient habiter au milieu de nous. Il vient nous dire qu’il nous aime et qu’il ne nous abandonne pas. Il nous offre ce qu’Il a de plus précieux : Jésus le Bien Aimé, pour qu’Il soit à nos côtés. Avec lui, alors, tout peut devenir possible, si nous le voulons ! Et si nous nous décidons, avec nos petits moyens aussi, pour faire reculer la nuit dans nos existences et dans ce monde qui ne va pas bien.

C’est le message que nous adresse le prophète Isaïe, écrit quelques 500 ans avant la venue de Jésus. Traversant les siècles, il nous rejoint en 2020 pour nous encourager. Je relève des verbes : « consolez, parlez au cœur, préparez le chemin du Seigneur, monte sur une haute montagne, élève la voix, ne crains pas, porte la bonne nouvelle : « Voici votre Dieu ! comme un berger. »

Cette lumière que diffuse la crèche sur nous et sur notre monde, est porteuse d’espérance : elle peut nous donner le courage de porter cette lumière à notre tour, par des paroles et des gestes de soutien (avec le masque, le gel et la distance !) au hasard des rencontres, avec le voisinage, en famille, sur nos lieux de travail, à l’église aussi …

« Fais-nous voir, Seigneur, ton amour et donne-nous ton salut. » Le psaume 84 éclaire magnifiquement notre itinéraire de croyants, aujourd’hui : « Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent. » Ces mots révèlent ce que le Père veut pour nous et pour la terre. Il s’engage avec nous pour que cela se réalise. L’apôtre Pierre l’affirme aussi dans la 2è lecture : « Ce que nous attendons, selon la promesse du Seigneur, c’est un ciel nouveau et une terre nouvelle où résidera la justice. » Pierre commence par dire que Dieu prend patience envers nous… pour que tous parviennent à la conversion ! Passer du repli sur soi et de la peur, à l’ouverture et la confiance ; de l’orgueil et la dureté du cœur, à l’humilité et la douceur, dans une totale confiance en Dieu. Au risque de passer pour des rêveurs !

C’est le vibrant appel que Jean Baptiste adresse à ses compatriotes qui viennent vers lui pour se faire baptiser : un baptême de conversion pour le pardon des péchés.

Le monde a besoin aujourd’hui de nombreux Jean Baptiste qui crient dans les déserts de nos vies asséchées par la consommation, le chacun pour soi et la désespérance.

Ne sommes-nous pas aussi appelés à devenir nous-mêmes des Jean Baptiste ? Habités par l’Esprit du Père et du Fils, nous recevons la force de « préparer le chemin du Seigneur » par notre façon de vivre et ainsi travailler au Royaume de Dieu, semé par le Christ Jésus dans le cœur des hommes.                                                                                                    

                                                                                                                          Abbé André

 

 

 

 

Article publié par Thérèse Labalette • Publié le Mercredi 09 décembre 2020 • 289 visites

keyboard_arrow_up